© 2019 / 2020 Dojo da Luz. Todos os direitos reservados.

                                                                 

 

 

    Le terme "aïkido" est composé de trois idéogrammes kanji :

 

合 — aï — union, unification.
気 — ki — énergie vitale, esprit.
道 — do — voie, cheminement.

 

 "Voie de l'unification des énergies".

 

 

 

Historique

 

    Anciennement, au Japon, les arts martiaux faisaient partie de ce qu'on appelle "JUTSU" (technique), où l'on donnait la priorité à la composante physique du combat (la manière la plus immédiate de battre un ennemi).

 

    Au milieu du XIXe siècle, suite à la stabilisation et à la pacification du Japon, l'empereur décide de sortir de l'époque médiévale et d'ouvrir ses portes à l'occident ; le système féodal disparaît et la classe guerrière n'a alors plus beaucoup de sens (la caste des guerriers samuraïs est abolie). Il a donc fallu effectuer toute une série de changements (en s'adaptant aux nouveaux temps) afin de préserver le patrimoine culturel martial japonais existant et d'éviter ainsi qu'il se perde. Ces changements devaient faire face à deux problèmes : l'un, laisser de côté le concept de guerre ; et l'autre, élargir le public auquel sera destinée cette nouvelle culture martiale.

   

    À la suite de cette décision, certaines personnes sensées (notamment Jigoro Kano, Morihei Ueshiba et Gichin Funakoshi) prennent conscience que, loin d’être devenues inutiles, les techniques guerrières avaient encore un rôle éducatif et une portée internationale.

Pour effectuer le changement, il est donc apparu nécessaire de codifier tout un ensemble de techniques martiales, exclusives aux samuraïs et qui avaient anciennement comme but la guerre et la mort, afin de les transformer en chemins éducatifs pour le perfectionnement humain, à la portée de tout le monde.


     C'est ainsi que naît le concept du "DO" (chemin, voie), recherche de constantes qui cultivent le corps et l'esprit destinées à l'auto-développement personnel et global. Des constantes comme le respect, la spontanéité, l'économie, la communication, la beauté des mouvements, des gestes simples et justes... constantes qui visent à améliorer les rapports entre les êtres humains et tout ce qui les entoure.

 

    De ce fait, le Bujutsu ( science ou technique de geurre, de Bu :  guerre et Jutsu : technique) est devenu Budo (voie de la guerre ou chemin martial). Des disciplines comme le karaté-do, le judo, l'aïkido, le kendo, etc.  font partie du Budo. Certaines d'entre elles ont dévié vers la compétition mais d'autres, comme l'Aïkido, consistent en une pratique non compétitive et constituent un système d'éducation à part entière.