© 2019 / 2020 Dojo da Luz. Todos os direitos reservados.

Pablo Durán (4º dan Aïkikai de Tokyo).

   Il commence l'Aïkido à Jaén (Décembre 2002), sa ville natale, entre les mains de Jacinto Camacho. La passion que Jacinto respire pour Seishiro Endo Shihan, motive Pablo pour le suivre sur certains de ses séminaires en Europe, notamment Grenade (Espagne), Liechtenstein (Allemagne), Paris et Toulouse (France). C'est dans cette dernière ville où il trouve Franck Noël Shihan (7 º Dan Aïkikaï), la personne qui l'a orienté dans sa trajectoire d'aïkidoka tout en étant sa source principale de connaissances.


    Ensuite et sous la permission du Maître français, il s'installe à Toulouse (Mars 2009) où il passe six ans et demi en suivant sans cesse la pratique quotidienne dans son dojo, "Dojo de la Roseraie", dont il est uchideshi pendant une période de temps. 

    Deux ans après, et par l'initiative du Maître, il commence à donner des cours au Dojo, afin de le remplacer durant ses voyages à l'étranger pour donner des séminaires d'aïkido, ou combler l'absence de tout autre professeur.

    En 2014 il collabore aussi avec le professeur chargé des cours d'enfants, ce qui lui permet d'apprendre sa 
pédagogie et didactique.

    En Mai 2013 il se rend un mois au Japon avec pour propos de célébrer le XXe anniversaire du Dojo de Endo 
sensei, Saku Dojo, et de rencontrer les senseïs enseignant à l'Aïkikai Hombu Dojo à Tokyo, notamment Endo Seishiro (8º Dan), Yasuno Masatoshi (8º Dan), Shoji Seki (8º Dan), Osawa Hayato (8º Dan), Tsuruzo Miyamoto (8ºDan), Yoshiaki Yokota (7º Dan).

 

   Comme complément à son travail quotidien, Pablo assiste à de divers séminaires annuels en suivant Franck Noël en Europe, en plus d'autres grands maîtres qui s'identifient à la conception d'Aïkido de Senseï Yamaguchi, comme les senseï Masatoshi Yasuno, Seishiro Endo, Tsuruzo Miyamoto, Christian Tissier, Bernard Palmier,Bruno Zanotti, Alain Tendron.

Dojo de la Roseraie

    De plus, il a l'opportunité de faire plusieurs "écoles des cadres" animées par Franck Noël ou Bernard Palmier, où les objectifs poursuivis sont: 

 

* Permettre aux participants de remettre en cause leur pratique et ce qu'ils peuvent ou pourront enseigner.

* Permettre aux participants d'organiser et d'animer des séquences pédagogiques sur des thèmes variés et pour des publics différents.

* Permettre aux pratiquants d'acquérir des connaissances sur et autour de l’aïkido pour enrichir leur enseignement.

    En Août 2015 il quitte donc le dojo de la Roseraie pour s'installer dans la capital Portugaise, à Lisbonne, afin de consacrer ça vie à l'enseignement de cet art et de transmettre l'état d'esprit si particulier qui entoure sa pratique. 

Franck Noël: Stage International d'Estavar, Août 2015

 

Franck Noël. 

    Il est actuellement 7 ème dan d'Aïkido, grade qui lui a été décerné par l'Aïkikaï de Tokyo, centre mondial, où il a séjourné 8 ans et avec lequel il entretient des relations permanentes. Pendant plus de 20 ans il a occupé la fonction de Président du Collège Technique de la FFAAA (Fédération française d'Aïkido, Aïkibudo et Affinitaires).

    Il est aussi l'auteur du livre "Fragments de dialogue à deux inconnues", traduit en quelques langues, ainsi que l'auteur de nombreux articles traitant de la pratique de l'aïkido.

     Pendant ces 8 ans vécus au Japon, il a suivi les cours réguliers du Hombu Dojo de

Tokyo, et surtout l'enseignement de Seigo Yamaguchi ce qui lui a permi de travailler avec les maîtres les plus réputés et suivis en Europe et au Japon, comme Seishiro Endo, Masatoshi Yasuno, Christian Tissier, Miyamoto Tsuruzo, etc..
     

     En 1980 il rentre en France et s'installe à Toulouse. Après avoir donné des cours
dans quelques dojos, il crée le Dojo de la Roseraie en 1988, l'un des "aikidojos"

d'Europe, où il anime ses cours réguliers, en plus de diriger plus de 40 séminaires par an dans toute l'Europe.

Seigo Yamaguchi.

     C'est l'un des senseis les plus connus et influents dans l'aïkido mondial et il fait partie de la génération de maîtres post IIe Guerre mondiale.

    Il connut maître Ueshiba en 1951 par le biais d'une lettre de recommandation et très tôt il devint uchi-deshi de l'Aikikai Hombu Dojo de Tokyo, un choix difficile à cette époque puisque la plus grande préoccupation était celle de survivre et le Budo était interdit par les employés américains.

 

   En 1958 le gouvernement japonais l'envoie en Birmanie en mission culturelle avec pour rôle d'enseigner l'aïkido à l'armée birmane comme compensation pour les dommages de guerre (fut envoyé comme "kamikaze" dans un sousmarin, mais la guerre se termina avant et maître Yamaguchi put rentrer chez lui). 

  

  Après un séjour de 2 ans, il revient au Japon, où il devient l'un des senseïs principaux du Hombu Dojo, dans lequel il a enseigné l'aïkido entre 1961 et 1996 (année de sa mort). Des senseïs très réputés au Japon et en Europe sont passés entre ses mains, tels que Masatoshi Yasuno, Seishiro Endo,Tsuruzo Miyamoto, Christian Tissier, Franck Noël, Bruno Zanotti … sur lesquels il a laissé une trace ineffaçable.

 

   Il fut responsable de l'attribution des grades à l'Aikikai, et également membre du conseil supérieur de la Fédération Internationale d'Aïkido (FIA).                                              

                                           

      À partir de 1977, maître Yamaguchi effectue ses premiers déplacements à l'étranger (surtout en Europe, où il joue un rôle essentiel dans le développement de l'aïkido), où le nombre de participants de ses cours augmentent considérablement chaque année et oscillent entre 200 et 500.

                                             

    Parallélement à ses activités officielles au Hombu Dojo, il enseigne régulièrement à l'Université de Meiji, dans un club universitaire d'aïkido de Nagoya et surtout au dojo Zoshukan, à Shibuya, au sud-ouest de Tokyo. Tandis que l'Aïkikaï est ouvert à tout le monde, le Zoshukan dojo reçoit seulement un nombre limité de pratiquants, ce qui rend plus facile la recherche personnelle du maître Yamaguchi.

La Famille Ueshiba.

Premier Dōshu: O-sensei, le Fondateur de l'aïkido, Morihei Ueshiba (1883-1969). 
Second Dōshu: Kisshomaru Ueshiba (1921-1999), à partir de 1969 (à la mort de son père).  
Troisième Dōshu: Moriteru Ueshiba, est l'actuel
Dōshu, qui a assumé le titre en 1999. Il est né en 1951, et il est le petit - fils du fondateur.